I have been growing my hair texlaxed for the past 2 years now, and i cut as i go. My goal is to grow my entire head of hair texlaxed. Now i hope i’d be able to do so before i shave my head (yes still thinking of this but the upcoming winter has me like eeemmm??!!… lol)

Some of you may not be familiar with the hairjourneyers lexicology, so let me break it down.

TEXLAXED = TEXtured – reLAXED. This litterally means that you keep applying a chemical to your hair but you don’t process the hair 100% bone straight.

The main reason why i started to texlax my hair is because my hair is a fine type of hair. Meaning i can use ALL the products in the world, i will never get that thick grain of hair (in the shaft). It can grow stronger, but i don’t think it will ever COMPLETELY CHANGE (i heard genes have something to do with it…)

So as i always wanted a thicker appearance, i started to document myself (as we should all do 🙂 and opted for this method.

Gives you a fuller appearance, a lot more hair to deal with = a different work. Because as the hair grows & you texlax it, you have to deal with 3 textures (natural growing from the scalp + texlaxed where you apply the product + bone straight, the older ends).

Now to each its own, i haven’t drastically changed the products i use on my hair, but i heard / read / watched women talking about how the different hair texture needed different products.

Will I ever shave? Ohhh yes, I’ve been itching to do so for way too long not to cross the line. When? God only knows J

So here is my actual hair texture in pictures

Muaaahhhzzz

———————————————————————————

Cela fait maintenant 2 ans que je « texlax » mes cheveux, et je les coupe au fur et à mesure. Mon objectif est d’avoir toute ma longueur texlaxée. Bon j’espère atteindre ce but avant de tout raser (oui oui j’y pense toujours, mais l’approche de l’hiver me fait à l’avance frissonner, genre euh….lol).

Certains n’étant pas familier du lexique des hair-loveuses-sinon-rien, une explication s’impose.

TEXLAXE = TEXture – reLAXE. Ce qui signifie de façon littérale que l’on se défrise avec un produit chimique, oui, mais sans pour autant atteindre un cheveu à 100% raide.

La principale raison pour laquelle j’ai commencé à me « texlaxer » est la suivante : je fais partie des cheveux fin. Par nature. Génétique. Malchance (oui malchance et alors ? On ne peut pas tout avoir je sais ! lol). Ce qui veut dire que je peux acheter / utiliser tous les produits sur terre, je n’aurai JAMAIS (comme il ne faut jamais dire jamais je le dis ça inversera peut être la tendance) un gros grain (cheveux épais). Ils peuvent (et d’ailleurs le font très bien) pousser plus forts, mais je doute fort les voir un jour COMPLETEMENT CHANGER (il paraît que les gènes y sont fortement pour quelque chose… les on-dit !)

Donc j’ai toujours souhaité une apparence plus fournie, et c’est alors qu’a commencé le travail de recherche (que l’on effectue bien sûr toutes J) et que j’ai opté pour cette méthode.

Procure une apparence plus fournie, beaucoup plus de cheveux à gérer = une gestion radicalement différente. (Quand je dis bcp plus je parle en terme de VOLUME). Parce qu’il se trouve que plus les cheveux poussent et plus vous les texlaxez, vous vous retrouvez à gérer 3 textures (naturels qui sortent du cuir chevelu + texlaxés qui ont été modifiés par le produit chimique + raides défrisés, les pointes).

Alors à chacun son truc, je n’ai pas effectué un changement à 360° de mes produits, mais j’ai vu / lu / entendu des femmes qui mentionnaient comment elles devaient utiliser des produits différents.

Alors vais-je raser ? Oui, un jour c’est sûr, ça me démange depuis bien trop longtemps pour pas franchir le cap. Quand ? Dieu seul sait 🙂

Voici ma texture actuelle.

Muaaaahhzz

Braid out / Nattes défaites

Detangled prior to shampoo / Démélés avant le shampoing

Close up / Zoom